The Soap Opera – Ready to hatch

Résultat de recherche d'images pour

Ready to hatch , littéralement « prêt à éclore » !  Voilà un titre qui ne ment pas tant cet album (le 1er pour les Rennais , après un mini album paru il y a 2 ans) est prometteur !

Le quatuor breton est né de la réunion de membres des Sudden Death Of Stars ( rock garage 60’s à tendance psychédélique) et des Spadassins (du rock 60’s encore mais avec  de la soul dedans ) . Avec les Soap Opera  ( SoaP OPera)  , on change d’époque et d’ambiance puisque cet album nous propulse au beau milieu des années 80 et revisite le meilleurs de l’indiepop de cette époque bénie tout en nous faisant voyager ; en Grande-Bretagne évidemment ( l’Ecosse de Postcard records et des mythiques Orange Juice , l’Angleterre jingle jangle des Brillant Corners , Mighty Mighty et autres Chesterfields ) mais aussi du côté de la Nouvelle-Zélande et des groupes Flying Nun Records. On danse aussi  le twist à Tahiti ( l’ensoleillé Humanatee)  et quelques pas de  samba (le délicieux  No Hullabaloo aux accents Brésiliens) . Toutefois résumer l’album ainsi  pourrait le faire passer pour un simple catalogue de références agréables mais sans plus . Or ce ne serait pas rendre justice à Ready To Hatch qui dépasse le simple exercice de style grâce au talent de ses auteurs qui savent écrire  des mélodies imparables et les interpréter avec une désinvolture et une habileté désarmantes qui rend chaque nouvelle écoute assez jubilatoire !

L’album et le EP de Soap Opera sont en écoute et en téléchargement ici

https://thesoapopera.bandcamp.com/album/ready-to-hatch

Pour la version physique , c’est  par là

https://howlinbananarecords.bandcamp.com/album/ready-to-hatch

Publicités

A brief (and personal) history of FrenchPop #6

 

Delahaye

Oui Oui – Les cailloux ( Chacun tout le monde – 1989) Le groupe d’Etienne Charry avec Michel Gondry à la batterie !

Da Capo – Luxury (Minor swing – 1997) De la  » Dentelle du Puy » titraient les Inrocks en 1997 au sujet de l’album de Da Capo . Titre largement mérité comme le montre ce lumineux et délicat « Luxury ».

Dionysos – Tes lacets sont des fées (Monsters in love – 2005)  Inusable morceau de Mathias et sa bande avec un album qui marque une étape importante dans l’histoire du groupe : l’apparition du Ukulélé dans la musique de Dionysos ! À réécouter sans modération en attendant Vampire en pyjama à paraître très prochainement.

Phoenix – Consolation prizes (It’s never been like that -2006) L’album qui m’a fait aimer Phoenix. J’avais plutôt bien aimé United mais pas du tout accroché à Alphabetical … Et puis il  y a eu ce 3ème disque enregistré dans les conditions du live . Plus direct , plus rock . Comme le brillant et très Smithien (..je trouve..) Consolation Prizes.

Florent Marchet – Rio Baril (Rio Baril – 2007) L’album qui m’a fait aimer Florent Marchet ! Superbe disque de chanson française avec en points d’orgue les formidables  France 3 et Rio Baril ( …et l’instrumental Belvédère en ouverture … une merveille !) .

 

Tahiti Boy & The Palmtree Family – 1973 (Songs of vertigo -2008) Avant de mettre de l’électronique dans sa musique , Tahiti Boy fabriquait de chouettes chansons psychédéliques et colorées .. un peu nos Gorky’s Zygotic Mynci à nous …

Granville – Crevecoeur (Les voiles –  2013) 2013 fut une belle année pop française avec les très réussis  premiers essais d’Aline , Pendentif et Granville . On a beaucoup entendu Jersey mais j’ai une tendresse particulière pour ce morceau, le bien nommé « Crèvecoeur ».

Yules –  Now my heart is full  (Vauxhall & us – A french tribute to Morrissey 2014) Sur le très chouette album de reprises de Momo , Yules réinterprétaient de fort belle manière ce grand morceau et faisaient se rencontrer Simon & Garfunkel et les  Smiths ! Avec une jolie pochette en prime !

A brief (and personal) history of FrenchPop #5

Jean-François Coen – Roy Bean (1993 – La Tour de Pise) Magnifique « chanson western » extraite d’un  album qui n’a pas vieilli d’un cheveu .

Notre Dame – Une faiblesse de la nature (1998 – Chansons Françaises)  20 avant La Reproduction , Arnaud Fleurent Didier convoque Michel Legrand et les BO de films des années 70 pour composer de chouettes chansons françaises.

Tango – Hey Paul (1995 – Tango)  Un minitube  sur l’unique album de Tango, avec au chant et à la guitare un certain Frédéric Fortuny que l’on retrouvera plus tard aux côtés d’Autour de Lucie.

Lemon Curd – Freezing Manchester (1998- Kissing the Blarney Stone ) La pop nostalgique made in Bordeaux tournée vers l’Angleterre des années 80 avec un ce Kim à la batterie et Laurent Barnaud alias Fandor à la basse.

Quatre – Confessions d’un homme moderne (1995 – Un jour j’irai en Norvège) Un très beau titre d’un ep d’un des multiples projets de Philippe Lavergne (Les Freluquets , Aujourd’hui Madame , Country Club).

Pendentif – Riviera ( 2011 – Pendentif ep) Retour à Bordeaux avec un des premiers morceaux des pétillants Pendentif que l’on retrouvera 2 ans plus tard sur leur très réussi « Mafia douce » .